Achat

Les affaires à ne pas rater

Investissement

Confier nous la gestion de votre bien en location

Vente

La vente de ton bien est entre de bonnes mains

Emploi

CDI

Emploi

CDD

Emploi

Alternance

Emploi

Stage

Emploi

Intérim

Emploi

Temps partiel

Déposez votre annonce

Besoin d'une perle rare ? Déposez vite votre annonce ! Pour que THE candidat.e vienne vous voir.

Evènements

Festivals

Evènements

Spectacles

Evènements

Salons & Foires

Evènements

Gastronomie

Evènements

Sportif

Evènements

Expositions

On me reproche souvent de ne pas être comme les personnes aimeraient que je sois, on me reproche trop souvent que tout est de ma faute, ou que j’en fais qu’à ma tête, que je suis comme ci ou comme ça….

Je vous rassure, je suis totalement normale mais je suis hypersensible !

 

Rassure-toi ce n’est pas contagieux et ce n’est pas contagieux car ce n’est pas une maladie. Je suis née ainsi. C’est une particularité de mon cerveau. Une caractéristique qui m’est propre comme à ma taille, la couleur de mes yeux où celle de ma peau.

Les synapses où connexion nerveuse, ces passerelles entre les neurones, sont plus nombreuses chez moi. Mon cerveau capte et traite plus d’informations à la seconde que la moyenne.

Je pense… beaucoup, tout le temps. Je perçois intensément le monde qui m’entoure, les odeurs, les bruits, la lumière chacun de mes cinq sens est exacerbé.

Je perçois aussi toutes les subtilités de mon environnement, les tensions, le stress, la peur, les émotions des autres peuvent m’envahir et me submerger, c’est ce que l’on nomme l’empathie, ce qui fait que je sois beaucoup trop gentille et que je me fasse tellement avoir malheureusement.

 

Cette capacité à se mettre à la place de l’autre, à le comprendre. Lorsque tu me parles, je ne fais pas que t’entendre, je t’écoute profondément, intensément.

Je peux déceler les plus infimes inflexions de ta voie, capter le plus léger sourcillement.

 

Alors oui, je vis tout plus intensément, je t’entends souvent me dire que j’en fait trop qu’un rien m’affecte, que je pleure pour un rien, que je devrais mettre de la distance.

 

Mais si moi je te demandais là tout de suite de changer la couleur de tes yeux, où de grandir d’un coup de dix centimètres, le pourrais-tu ? Bien sûr que non ? Et bien de la même manière, je ne peux pas modifier le fonctionnement de mon cerveau, je ne peux qu’être moi et être moi ce n’est déjà pas si mal.

Certes je pleure !… Beaucoup, souvent. Pourquoi devrais-je toujours m’adapter aux autres ? Pourquoi ne fait-on jamais l’effort pour moi de se mettre un peu à ma place ne serait ce que quelques minutes par jour ? Pourquoi ?

 

La peine, la tristesse et même la colère peuvent m’envahir lorsque les stimuli extérieurs sont trop forts.

Mais ma joie de vivre, mon enthousiasme, ma sensibilité n’ont pas de limite non plus. La beauté des choses me touche, la musique me touche, la danse me touche et tant d’autres choses encore.

 

Là où tu ne verras qu’un verre d’eau, je verrai un prisme de lumière. Là où tu ne verras qu’un nuage, je verrai le château d’un pays extraordinaire.

Là où tu n’entendras qu’un son, j’entendrais mille notes pétiller. Là où tu ne verras qu’une feuille, je verrais le refuge d’un elfe. Là où tu poseras ton intolérance, je poserais mon humanité.

 

Quand quelque chose s’effondre autour de moi, je sens mon cœur exploser, se réduire en millions de morceaux.

Une rupture, un abandon, la méchanceté sont des choses tellement violentes, quand une personne va mettre 2-3 jours à passer à autre chose, pour ma part cela durera des semaines. J’aimerai que les personnes normales puissent prendre leur culpabilité que je peux percevoir malgré leurs erreurs et non les miennes.

 

Pour quelque chose que les autres trouvent insignifiant, mon âme est capable d’hurler de douleur au point de se faire du mal à nous même sans que personne ne le comprenne.

 

Je vis certaines batailles contre une douleur que beaucoup ne ressentent pas. Mon château de sable à moi n’a aucune barrière face aux émotions.

 

J’ai tenté de construire mes remparts face à la méchanceté du monde. Tous mes sens sont décuplés, j’ai le cœur aussi fragile que de la porcelaine.

Pour certains mes émotions sont exagérées, sur-jouées, et pourtant mon cœur m’assure qu’elles ne le sont pas.

Sans arrêt, ma mémoire cherche le pourquoi du comment l’on m’a fait du mal et le pourquoi du comment j’en ai fait à mon tour.

 

Quand j’essaie de fuir les images du passé, il finit par me rattraper. Il me rappelle des choses atroces. Certains soirs, il m’arrive de pleurer pour des choses pour lesquelles on ne m’a jamais consolé.

Il m’arrive souvent d’avoir peur, peur de souffrir à nouveau pour cause de ce que mon cœur me partage.

 

Quand il se sert, ma gorge se noue et les mots ne sortent plus. Mes douleurs restent alors muettes et mes jours deviennent sombres, je peux m’imaginer le malheur des autres et souffrir comme s’il faisait partie de moi.

 

En plus de ces lignes je vais rajouter l’instinct, c’est un 6ème sens que l’hypersensibilité pousse à faire naître, un 6ème sens qui ne trompe pas. Plusieurs fois l’instinct m’a permis de déceler les mensonges des autres, je sens les sourires changer et les cœurs accélérer.

 

Dû aux émotions, je suis capable de perdre tout contrôle de moi, ce sont elles qui me dominent. J’ai fait d’elles une force.

L’hypersensibilité n’est pas une honte et encore moins une proie sur laquelle le société se permet de sauter.

 

S’il t’arrive de te sentir étouffé par le monde, ferme les yeux !! Et répète-toi que chaque tempête connaît sa fin !

Et en ce moment j’en rêve.

 

J’ai la chance de faire partie des 30% d’hypersensible extravertie et d’avoir développé des mécanismes de défense très forts.

Les moqueries, les insultes, le harcèlement, l’incompréhension sont très souvent mon quotidien comme nombre d’hypersensibles. Je ne peux pas rentrer dans les cases que ton monde m’impose, je ne veux pas y entrer !

 

Laisse-moi être moi. Laisse-moi te couvrir de ma poésie. Laisse-moi te montrer le monde avec mes yeux. Laisse-moi te faire goûter à la caresse de la musique et de la danse. Laisse-moi te montrer les vibrations des couleurs et de la lumière et surtout protège-moi lorsque je perds pieds et que tout me semble si difficile.

Prends-moi dans tes bras et laisse-moi m’y cacher lorsque le monde est trop dur et trop cruel.

Couvre-moi de ton regard quand je me sens si seule au milieu d’une foule si grande, écoute moi et surtout crois moi lorsque je te parle de toutes ces choses invisibles que je n’explique pas mais que je sens si fort.

Si tu me crois, si tu m’aimes ainsi tel que je suis, avec ces failles qui font ma force alors je tiendrais ta main jusqu’au bout du chemin et je t’amènerais avec moi là-bas tout là-haut dans mon pays merveilleux…

Là, juste à côté des étoiles ! ✨

Compare Listings

Titre Prix Statut Type Région Objectif Chambres Salles de bain